Titre : La face cachée des banques
Auteur : Eric Laurent
Editeur : Plon

Eric Laurent mène une enquête auprès d’acteurs de la Finance internationale.

Les plus : L’approche intimiste facilite l’entrée en matière
Les moins : L’écrit est malheureusement disqualifié par ce qui apparaît relever d’une incompréhension des outils et techniques financières

Notre conseil : Pour ceux qui recherchent une introduction facile à la crise

Vous trouverez :

« A la fin de l’année 2008, au moment où la tourmente financière battait son plein, Goldman publia un profit de 2 milliards de dollars et, inconscience ou provocation, annonça le versement de 10 milliards en bonus et compensations. Des sommes qui contrastaient singulièrement avec le montant de impôts payés par l’établissement : 14 millions de dollars…. »p. 59

« Avec l’élection de Bill Clinton, Wall Street retrouve tout naturellement la place prééminente qu’il occupait au début du XXème siècle : au cœur du pouvoir américain. »p. 70

« Les organisations bancaires de toutes tailles ont réalisé des progrès substantiels au courts des deux dernières décennies dans leur capacité à évaluer et gérer les risques… »(Ben Bernanke)p. 111

« En 2007, Joseph Cassano, le fondateur et président d’AIG Products, affirmait : « Je nepeux pas imaginer une situation dans laquelle AIG pourrait perdre un dollar dans ces transactions …..  Cassano a édifié une structure qui détient en portefeuille 2 700 milliards de dollars en dérivés. » p.176

« Nous élisons un président et ses réseaux »(Rick Marshall, Corporate Library p 233